Mais hélas à chaque innovation qui apparaît sur internet, une parade de tricherie ne tarde pas à se mettre en place aussitôt: c'est un esprit de cupidité qui crée ainsi cet état de chose.

Les harpagons de l'internet ne dorment jamais: si ils débusquent la moindre faille ils s'y engouffrent et s'y installent en espérant y faire fortune...

  • Absurdité de ces pratiques de triches et terribles dommages qu'elles provoquent 

A toute tentative de triche, une parade se met en place rapidement...

Certainement que les premiers à utiliser de tels systèmes de gonflement artificiel de popularité pourront bénéficier du fruit de leurs mauvais actes, c'est à dire qu'en passant par de tels prestataires vereux comme Uptrafic.com ou comme Boostic.fr ils arriveront temporairement à duper d'éventuels clients sur du court terme...

Cela va durer jusqu'à ce que Google modifie son algorythme et puis basta.

Il lui suffira d'ajouter une condition à son code: "si les likes et les followers ou Google + passe de 0 à 1000 en moins de 24h = tricherie = nom de domaine en blacklist".

Eh oui! c'est du même type que toutes les tentatives de référencement blackhat: l'objectif de google est de savoir quel site est de valeur et quel site est populaire... quels sont les sites que les internautes aiment à consulter en ligne...

Or ces pratiques faussent tout et elles sont de surcroit très mesquines puisqu'il y à achat d'une fausse popularité, d'une popularité non méritée...

  • Perte de temps et grands dangers que de se livrer à de tels comportements

  Effectivement, je constate combien les internautes se livrent à de tels bêtises s'imaginant qu'en obtenant 10000 followers ou 8000 likes, ils vont s'attirer une énorme manne financière du jour au lendemain...

Trop de qualité tue la qualité et le trop nombreux tue la rareté, or, quand bien même tout le monde auraient des scores astronomiques de fausse popularité, ces nouveaux indices de mesures perdraient obligatoirement de leur critères qualitatifs et plus radicalement de leur simple raison d'être.

  • Urgence de ne pas pratiquer ce genre de procédés sous peine de pénalités

Etant régulièrement sur les réseaux sociaux , j'ai pu constater que cette pratique tend à se généraliser et pas uniquement par l'intermédiaire de ces sites de ventes de "popularité booster", mais directement par l'échange entre internautes de like ou de retweet...

Au final tout cela va avoir pour but de ne donner aucune crédibilité à ces nouveaux critères qualitatifs en ligne puisqu'on ne pourra plus distinguer le vrai du faux (mis à part Google qui sait voir ses techniques artificiels très facilement...) le vrai like et le follower du faux.

Pire, tout comme pour les sites qui ont gonflé leur nombre de backlinks artificiellement il y a quelques années et qui aujourd'hui s'en mordent les doigts (puisqu' ils ont été repoussé dans les profondeurs des SERPS), ces nouveaux tricheurs risquent également d'être pénalisés et placés en blacklist.

Ces faussaires un peu "bebêtes" s'imaginent certainement que le moteur Google n'est pas encore informé (il n'en n'a pas les moyens [sic]) de ces pratiques et ils espèrent qu'il ne le sera jamais...